Acquisition d’une œuvre d’Émile Hamonic (1861-1943)

Publié le 21 avril 2022

Un gars du Faouët (Morbihan), avant 1925

Ce portrait d’Un gars du Faouët (Morbihan) laisse facilement imaginer une prise de vue préalable à la peinture qui aurait également permis l’édition d’une carte postale. C’est effectivement le cas et celle-ci est accompagnée d’un court texte de Théodore Botrel (1868-1925), barde et chansonnier alors célèbre en Bretagne. L’année de décès de ce dernier nous laisse penser que cette figure d’homme a été réalisée avant 1925. Cette carte postale a été remise au musée par le vendeur pour le dossier documentaire de l’œuvre. Une autre version de cette carte postale existe au Cartopole de Baud (notice n° AA00009129) sur laquelle la légende rattache l’homme en costume à la commune de Guémené-sur-Scorff. Pas d’erreur de localisation puisque ce costume masculin était également porté en pays Pourlet.

Émile Hamonic (1861-1943) peint le modèle en buste, de trois-quarts, ce qui lui permet d’accentuer les traits du visage, marqué par des rides. Les sourcils et les pattes de la barbe grisonnants confirment l’âge avancé de ce Faouétais qui pince sa pipe entre les lèvres. La note pittoresque de ce portrait est apportée par le costume traditionnel fidèle à celui porté par les anciens du Faouët encore au début du XXe siècle. L’homme prend même la liberté d’ouvrir sa chemise. Cette manière de porter le vêtement s’était généralisée, comme on peut le constater dans d’autres peintures de la même époque.

Depuis juin 2021, ce portrait, quasi photographique, trouve tout son intérêt au sein de la collection du musée du Faouët en raison de l’absence d’œuvres de cet artiste dans le fonds, mais aussi par son intérêt documentaire pour le costume.